Changement de tuiles Eze

Vous devez faire un changement de tuiles ? Notre entreprise de couverture à Eze peut s’en charger !

06 44 64 49 77

 

changement de tuiles Eze

remplacement de tuiles Eze

Lorsque vos tuiles forment le matériau de votre toit, elles doivent être assemblées solidement et composer un ensemble hermétique qui ne laisse passer ni l’eau ni la poussière. De ce fait, il faut qu’elles soient toujours en parfait état. Si tel n’est pas le cas, notre entreprise de couverture à Eze est à votre disposition pour tout changement de tuiles !

Avant de commencer les travaux, notre couvreur à Eze commence par un examen attentif de votre toiture en se rendant sous les combles afin de détecter les éventuelles fuites d’eau et de voir le nombre de tuiles qui sont cassées, fissurées voire envolées et qu’il doit donc remplacer. À la suite de cela, il vous remet un devis de remplacement de tuiles adapté en fonction des dégâts constatés.

CONTACTEZ-NOUS AU

06 44 64 49 77

Ensuite, il peut effectuer tout changement de tuiles nécessaire. Il va donc mettre en place une planche pour se déplacer sans casser aucune tuile en le déplaçant au fil des remplacements de tuiles effectués et en procédant toujours de haut en bas. Une fois en place, il va retirer la tuile fendue ou abîmée en soulevant celles adjacentes à l’aide de cales. Puis, il va effectuer des mouvements de levier précis et légers pour la libérer de façon à ce que les tenons se dégagent sans rien abîmer. Si la tuile est clouée, il va scier le clou au préalable. Une fois la place libre, il peut positionner la nouvelle tuile dans son emplacement en veillant à ce que les tenons s’emboîtent et qu’elle dépasse très légèrement du liteau. Il faut qu’elle s’intègre parfaitement dans sa lignée pour que le toit puisse être hermétique et solide. Dans le cas d’une pose clouée, il va mettre un clou dans la nouvelle tuile également. C’est la même méthode qui est retenue pour chaque changement de tuiles à effectuer.

Par ailleurs, il faut savoir que s’il y a beaucoup de tuiles à changer comme cela peut être le cas après une tempête, notre couvreur à Eze mettra en place un bâchage d’urgence. Cela vous permet de bénéficier d’une protection en attendant le passage de votre assureur qui va constater les dégâts puis devra valider le devis de remplacement de tuiles pour que les travaux puissent être effectués et que vous bénéficiez d’une prise en charge financière.

Notre entreprise de couverture à Eze effectue le changement de tuiles mais aussi le remplacement d’ardoises en adaptant la méthode à ce matériau. En effet, dans ce cas, il faut défaire les attaches qui retiennent l’ardoise et mettre la nouvelle en place en la fixant sur la volige.

Pour tout changement de tuiles ou d’ardoises, n’hésitez pas à appeler notre entreprise de couverture à Eze. Nous programmerons l’intervention de notre couvreur à Eze dans les plus brefs délais pour mettre fin aux risques d’infiltrations d’eau. Contactez-nous pour avoir un devis de remplacement de tuiles rapidement !

Voir +

Èze

La commune s'étend sur un territoire escarpé, allant du bord de mer Méditerranée où un hameau forme Èze-sur-Mer (appellation reprenant le nom de la gare d'Èze-sur-Mer tandis que le panneau routier indique Èze-Bord-de-Mer), jusqu'au piton escarpé où de vieilles maisons pittoresques et médiévales forment Èze-Village à 429 mètres d'altitude.

La première mention écrite dont nous disposons date du IVe siècle sous la forme ab Avisione (dans la section maritime de l'Itinéraire d'Antonin). Les formes suivantes, du XIe siècle jusqu'au Moyen Âge, sont du type Esa, Eza, Isia, Isie, etc. La première mention de Ese date de 1241 mais ne durera pas : on retrouve ensuite de nouveau Isia, Isie, Ysia, Esia, etc. Le nom semble enfin se fixer sous la forme Esa après son passage à la Maison de Savoie en 1388, nom qui sera repris en provençal Ezo par Mistral et traduit en français Èze.

Èze remonte donc à Avisione avec aphérèse de l'initiale av sentie comme la préposition occitane ab, « chez », et chute du suffixe, ce qui a conduit à Isia, conservé par les formes du Moyen Âge. Le même phénomène s'est produit non loin de là à La Bollène-Vésubie qui s'appelait Abolena en 1146 (du nom d'homme germanique Abbolenus ) : le A initial, pris pour la préposition est tombé puis l'article «la » a complété le nom, sans doute l'analogie avec le niçois boulina, « éboulement », y est-elle pour quelque chose. La vauclusienne Bollène s'appelait aussi Abolena en 640. Les exemples de ce type sont nombreux en toponymie. Reste à connaître la signification de cet Avisione. Il s'agit sans doute du nom de personne gaulois Aviso correspondant au romain Avitius. Ce dernier est à l'origine de quelques toponymes dont un Avèze (Puy-de-Dôme), une ancienne Avitia villa, qui a conservé son - av- initial. Très probablement, ce nom devait à l'origine s'appliquer à la petite anse que les premiers marins avaient dû apprécier comme lieu de mouillage puis qui est devenu un petit port que l'on a nommé d'après son fondateur. Il s'agit de l'endroit qu'on appelle aujourd’hui Èze-Bord-de-Mer[6].

Tuile

Une tuile .mw-parser-output .prononciation>a{background:url("//upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/8a/Loudspeaker.svg/11px-Loudspeaker.svg.png")center left no-repeat;padding-left:15px;font-size:smaller}Écouter est un élément de construction utilisé dans le bâtiment comme pièce de couverture de bâtiment et de chaperon de mur. Ce terme dérive du mot latin tegere qui signifie « couvrir ». La forme tuile est due à la métathèse du i de tuile. Le terme toit a la même origine[1]. Les tuiles sont généralement fabriquées dans des tuileries.

Les tuiles sont le plus souvent en terre cuite, quelquefois en béton de ciment voire autrefois en pierre (dans la Grèce antique, des temples furent couverts de tuiles en marbre, inventées selon Pausanias par un certain Byzès de Naxos, qui le premier tailla le marbre en forme de tuile[2]). Des tuiles de bronze doré couvraient la coupole et le fronton du Panthéon (Ier siècle av. J.-C.), aujourd'hui remplacées par des tuiles en terre cuite[3].

Il existe différents types de tuiles, décrits ci-après. Les régions où l'argile est abondante en utilisent le plus (en plaine, à moins de 500 mètres d'altitude en général). Elles sont assez lourdes pour ne pas s'envoler facilement sur des pentes de toit faibles et peuvent être clouées ou fixées par crochets ou des vis sur des toits pentus. Seule la tuile plate mince fixée est facilement utilisée jusqu'à la verticale. Depuis peu apparaissent des tuiles solaires captant la chaleur ou produisant de l'électricité photovoltaïque


Call Now Button