Réparation de faîtage Eze

Votre faîtage est en mauvais état ? Contactez notre entreprise de couverture à Eze pour le réparer !

06 44 64 49 77

 

rénovation de faîtage Eze

Réparation de faîtage Eze

Les deux pans de votre toit sont reliés grâce à une ligne d’ardoises ou de tuiles en leur sommet, c’est ce que l’on appelle le faîtage. Il a pour fonction d’assurer une parfaite étanchéité afin que ne se produise aucune infiltration d’eau. Notre entreprise de couverture à Eze intervient pour toute réparation de faîtage qu’il soit composé d’un bloc ou de plusieurs et quelle que soit la façon dont il a été posé c’est-à-dire qu’il ait été scellé au mortier ou collé à sec.

Le faîtage devant assurer l’étanchéité de votre toit mais aussi la solidité de votre charpente, il doit toujours être en parfait état. C’est ce à quoi veille notre couvreur à Eze en intervint pour toute réparation dans les plus brefs délais. Une fois sur les lieux, il commence par évaluer l’état de la faîtière sur toiture ainsi que du toit en général afin de déterminer l’origine du problème et les actions qu’il devra mettre en place pour rétablir une situation saine. Il vous remettra alors un devis de réparation de faîtage que vous devrez accepter avant le début des travaux.

CONTACTEZ-NOUS AU

06 44 64 49 77

Les problèmes les plus fréquents entraînants une réparation de faîtage sont :

  • Le soulèvement de faîtage : Il se manifeste en cas de vent et laisse passer l’eau mais aussi les poussières et saletés dans vos combles. Notre couvreur à Eze doit alors éviter que le vent ne puisse s’engouffrer soulevant de ce fait les tuiles ou ardoises. Pour cela, généralement, il faut installer des closoirs ventilés qui permettent une bonne ventilation sous la sous-face des tuiles et en partie haute de la toiture. Leur présence est également bénéfique contre les infiltrations d’eau, la pénétration de la neige ou de petits animaux dans les combles. De plus, il est bon à savoir qu’ils absorbent les mouvements de la charpente ce qui lui confère une meilleure longévité ainsi qu’à la toiture.
  • Une tuile faîtière sur toiture abîmée : Quand votre faîtage se dégrade, une ou plusieurs tuiles peuvent être cassées voire même absentes si elles se sont envolées. Cela laisse la place aux fuites sur toiture. Notre couvreur à Eze doit y remédier rapidement. Pour cela, il va remplacer toutes les tuiles faîtières sur toiture qui sont en mauvais état. Si votre toit est composé d’ardoises ou de zinc, il va positionner des bandes de zinc à chaque endroit où le faîtage n’est plus étanche.
  • Un faîtage usé : Au fil des années et avec toutes les intempéries subies, il arrive que le faîtage soit trop usé et ne puisse plus assurer son rôle de protection. Notre couvreur à Eze va alors procéder à un changement de faîtage complet.

Pour un devis de réparation de faîtage, appelez notre entreprise de couverture à Eze. Notre couvreur a toutes les compétences nécessaires pour une rénovation de faîtage afin de rétablir une situation saine et sûre !

Voir +

Èze

La commune s'étend sur un territoire escarpé, allant du bord de mer Méditerranée où un hameau forme Èze-sur-Mer (appellation reprenant le nom de la gare d'Èze-sur-Mer tandis que le panneau routier indique Èze-Bord-de-Mer), jusqu'au piton escarpé où de vieilles maisons pittoresques et médiévales forment Èze-Village à 429 mètres d'altitude.

La première mention écrite dont nous disposons date du IVe siècle sous la forme ab Avisione (dans la section maritime de l'Itinéraire d'Antonin). Les formes suivantes, du XIe siècle jusqu'au Moyen Âge, sont du type Esa, Eza, Isia, Isie, etc. La première mention de Ese date de 1241 mais ne durera pas : on retrouve ensuite de nouveau Isia, Isie, Ysia, Esia, etc. Le nom semble enfin se fixer sous la forme Esa après son passage à la Maison de Savoie en 1388, nom qui sera repris en provençal Ezo par Mistral et traduit en français Èze.

Èze remonte donc à Avisione avec aphérèse de l'initiale av sentie comme la préposition occitane ab, « chez », et chute du suffixe, ce qui a conduit à Isia, conservé par les formes du Moyen Âge. Le même phénomène s'est produit non loin de là à La Bollène-Vésubie qui s'appelait Abolena en 1146 (du nom d'homme germanique Abbolenus ) : le A initial, pris pour la préposition est tombé puis l'article «la » a complété le nom, sans doute l'analogie avec le niçois boulina, « éboulement », y est-elle pour quelque chose. La vauclusienne Bollène s'appelait aussi Abolena en 640. Les exemples de ce type sont nombreux en toponymie. Reste à connaître la signification de cet Avisione. Il s'agit sans doute du nom de personne gaulois Aviso correspondant au romain Avitius. Ce dernier est à l'origine de quelques toponymes dont un Avèze (Puy-de-Dôme), une ancienne Avitia villa, qui a conservé son - av- initial. Très probablement, ce nom devait à l'origine s'appliquer à la petite anse que les premiers marins avaient dû apprécier comme lieu de mouillage puis qui est devenu un petit port que l'on a nommé d'après son fondateur. Il s'agit de l'endroit qu'on appelle aujourd’hui Èze-Bord-de-Mer[6].

Faîtage

Dans les constructions traditionnelles en dur, on préfère réaliser des faîtages linéaires, en minimisant le nombre de points d'inflexion de la ligne faîtière. Ceci permet une mise en œuvre plus simple des matériaux et de garantir une bonne étanchéité. Les faîtages courbes peuvent cependant exister, au prix de l'utilisation de bandes de métal ou de matériaux composites avec une mise en forme appropriée.


Call Now Button